Suivre son chemin

Suivre son chemin est des plus compliqués. D’autant plus aujourd’hui dans un monde où tout est possible. Toutes les voies s’ouvrent à nous, le monde est à notre porte.

Oui mais voilà, si c’était aussi simple, cela se saurait.

Je pensais que ça l’était. J’ai toujours réussi à l’école. Je n’étais pas une excellente élève car je n’ai jamais vraiment travaillé mes cours et je n’étais pas compétitive. Les notes m’intéressaient peu. J’étais une élève moyenne mais attentive en classe. Et écouter en cours ce sont les 3/4 du travail de fait. Et puis vivant au jour le jour, je ne me suis jamais posée la question de mon avenir. Et comme je réussissais et que rien ne me semblait impossible, pourquoi y réfléchir. Ma seule évasion, ma seule « rébellion » aux attentes de tous, mes lectures. Et la création d’un monde imaginaire rempli de vampires, de loups-garous, de sorcières, et de femmes fortes sachant où elles allaient.

Les jours, les années passent. Et rien ne change.

Jusqu’à la découverte de l’amour, la passion. Mais ce sera l’occasion d’un autre article. Il n’y a que pour l’amour que je m’investis entièrement, totalement.

J’ai donc, jusqu’à aujourd’hui, réussi tout ce que j’ai entamé. Avec plus où moins de panache mais réussi.

Mais voilà, je m’ennuie. Je m’ennuie très rapidement. Et je pensais que c’était normal. Je n’y prêtais pas vraiment garde. C’est pourquoi je suis avide de tout. Je m’intéresse à tout mais sans approfondir. Cela ne m’intéresse pas d’approfondir. Cela m’ennuie 🙂

Or, depuis une semaine, trois personnes se sont « liées contre » moi 🙂 Pour elles, je serais « surdouée ». Le mot en lui-même m’importe peu. C’est plutôt l’idée derrière qui m’intrigue. Le fait que je m’intéresse à tout sans jamais approfondir, que je m’ennuie vite et aussi que je réussisse ce que j’entreprends.

Quand tout est possible, comme faire son choix ? Je n’arrive pas à trouver la réponse.

Cela fait plusieurs années que je travaille sur moi. J’ai déconstruit tout ce que je pensais savoir sur moi. Résultat : aujourd’hui je sais enfin dans quel domaine je suis bien. Ce que j’aime .

Ce sont les gens. Je me sens bien quand je les écoute, qu’ils se confient à moi et quand je les aide.

Maintenant la question est : comment concrétiser cela ?

Il faut que je fasse un choix dans le champ des possibles. Je n’ai jamais fait de choix jusqu’à aujourd’hui. Je me suis laissée porter par les opportunités. Sans jamais avoir besoin à décider. Et j’avoue qu’aujourd’hui cela me paralyse. Parce qu’aujourd’hui, il faut que je trace mon chemin. Le mien propre, pas celui qu’on attend de moi. Et cela est un grand défi. Et demande du courage. Et pour le moment j’en manque.

3 réflexions sur “Suivre son chemin

  1. etoile31 dit :

    Cet article a été écrit l’été dernier donc, soit le temps exact d’une gestation au sens de la fécondité maternelle humaine terrestre… qu’en est il aujourd’hui de cette réflexion et de possibles changements produits par ladite réflexion…?

    « Surdouée » au sens de précocité…? Honnêtement, je sens en vous des ou bien une différence dont vous semblez porteuse, notamment de par ce fait de présenter en surface une ou des normalités qui masqueraient peut-être cette ou ces différences… j’ai connu récemment une expérience étonnante, c’est pourquoi je me permets…

    Point commun, cette lecture qui a nourri et nourrit l’imaginaire et les représentations durant le jeune âge…

    J'aime

  2. mesmoisenemois dit :

    De vos nombreux commentaires, je me rends compte que la Femme et tout ce qu’elle est (mère, amante,…) est souvent la base de vos échanges.

    La réflexion est toujours en cours, la déconstruction aussi. Néanmoins, je me suis inscrite à une école de sophrologie afin que l’aide aux autres fasse partie intégrante de ma vie.

    Je ne comprends pas votre dernier paragraphe, de quelle lecture parlez-vous ?

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Dans mon dernier paragraphe j’évoque ce plaisir et cet acte de lecture, et ce que qu’elle apporte… C’est un point que nous avons en commun.

      Je comprends que vous voulez vous engager dans un métier de thérapeute, dans l’acte de guérison…., de l’Origine des Temps il est écrit et il est dit que la Femme est Guérisseuse… Une de mes amies, a ouvert un cabinet et son activité se développe ) grand train…, sur un créneau santé bien particulier,

      A propos des échanges et du Féminin que vous soulignez être particulièrement présent, oui, je confirme et c’est d’ailleurs en réactivant une spiritualité ancienne que ce Féminin s’est plus encore ancré en Moi, et plus que jamais. C’est une longue (et bielle) histoire!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s