Ode à mon ostéopathe

Depuis plusieurs années, je consulte des ostéopathes. Mon corps est le reflet de mes émotions. Et les ostéopathes sont, pour moi, les mieux à même de me soulager quand la pression est trop forte.

Sans le vouloir, j’ai toujours choisi des ostéopathes particuliers. Ceux qui ont une sensibilité particulière.

Dernièrement, j’ai rencontré un ostéopathe encore plus particulier. Il va au-delà du corps et travaille sur les énergies, ce qui se cache au plus profond de soi.

Et ma dernière séance a été des plus bouleversantes. J’y suis allée car mon sternum était complètement obstrué, mes épaules complètement bloquées. Bref j’étais mal partie 🙂

Mais voilà, la séance n’a pas été celle attendue. Alors, voilà ce que j’aimerai lui dire.

Je suis venue pour libérer mon corps de ses tensions. Ces tensions, je les avais choisies. Les autres, je ne voulais pas m’y confronter. Mais toi, tu as vu au-delà de mon contrôle. Tu m’as dit que tu avais entendu mon cœur appeler, mon cœur qui cherchait à s’exprimer. Alors tu as chanté, un chant si profond, si intense. Un chant si bouleversant. Un chant qui semblait venu du plus profond des âges. Et là j’ai senti mon cœur se serrer tellement, tout ce que je voulais laisser au plus profond ressortir. Je me suis vue me recroqueviller dans la position du fœtus. Et il avait un tel besoin d’être entouré et protégé.

Ce que tu as vu et fais ressortir, c’est ma fragilité. Celle que je cherche tellement à cacher et dès que j’y pense c’est le mot « faiblesse » qui me vient.

Or tu m’as ouvert la voie. En faisant ressortir ma fragilité, en la libérant, tu m’as fait prendre conscience de ce qui me manquait pour suivre le chemin que j’ai choisi.

Si je suis compétente pour comprendre les gens c’est parce que je m’offre. Je leur laisse voir cette fragilité si forte en moi. Et cela leur permet d’être en confiance et de se livrer.

Mais voilà, ma fragilité je ne la vois que comme une faiblesse. Ce qu’elle n’est nullement. Il faut que j’embrasse cette fragilité pour trouver mon équilibre.

Il y a encore du chemin à faire, mais les pierres s’emboîtent les unes derrière les autres.

Alors merci. J’avais besoin d’être éclairée.

3 réflexions sur “Ode à mon ostéopathe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s