Ode à mon ostéopathe

Depuis plusieurs années, je consulte des ostéopathes. Mon corps est le reflet de mes émotions. Et les ostéopathes sont, pour moi, les mieux à même de me soulager quand la pression est trop forte.

Sans le vouloir, j’ai toujours choisi des ostéopathes particuliers. Ceux qui ont une sensibilité particulière.

Dernièrement, j’ai rencontré un ostéopathe encore plus particulier. Il va au-delà du corps et travaille sur les énergies, ce qui se cache au plus profond de soi.

Et ma dernière séance a été des plus bouleversantes. J’y suis allée car mon sternum était complètement obstrué, mes épaules complètement bloquées. Bref j’étais mal partie 🙂

Mais voilà, la séance n’a pas été celle attendue. Alors, voilà ce que j’aimerai lui dire.

Je suis venue pour libérer mon corps de ses tensions. Ces tensions, je les avais choisies. Les autres, je ne voulais pas m’y confronter. Mais toi, tu as vu au-delà de mon contrôle. Tu m’as dit que tu avais entendu mon cœur appeler, mon cœur qui cherchait à s’exprimer. Alors tu as chanté, un chant si profond, si intense. Un chant si bouleversant. Un chant qui semblait venu du plus profond des âges. Et là j’ai senti mon cœur se serrer tellement, tout ce que je voulais laisser au plus profond ressortir. Je me suis vue me recroqueviller dans la position du fœtus. Et il avait un tel besoin d’être entouré et protégé.

Ce que tu as vu et fais ressortir, c’est ma fragilité. Celle que je cherche tellement à cacher et dès que j’y pense c’est le mot « faiblesse » qui me vient.

Or tu m’as ouvert la voie. En faisant ressortir ma fragilité, en la libérant, tu m’as fait prendre conscience de ce qui me manquait pour suivre le chemin que j’ai choisi.

Si je suis compétente pour comprendre les gens c’est parce que je m’offre. Je leur laisse voir cette fragilité si forte en moi. Et cela leur permet d’être en confiance et de se livrer.

Mais voilà, ma fragilité je ne la vois que comme une faiblesse. Ce qu’elle n’est nullement. Il faut que j’embrasse cette fragilité pour trouver mon équilibre.

Il y a encore du chemin à faire, mais les pierres s’emboîtent les unes derrière les autres.

Alors merci. J’avais besoin d’être éclairée.

14 réflexions sur “Ode à mon ostéopathe

  1. etoile31 dit :

    Tiens! un texte qui finit par des pierres qui s’assemblent…! Plus thérapeutiquement parlant et à la lecture de ce qui est là, évoquant consultation, bien-être et énergies, connaissez-vous les techniquesde thérapies « cranio-sacrées »? une forme d’ostéopathie crânienne. Pour avoir testé en tant que « cobaye », beaucoup d’effets,

    Mais sinon, il en faut du temps pour montrer et savoir/vouloir dé-voiler sa/ses fragilités, c’est une question de maturations, à mon sens… Il est quand même beau d’avoir reçu les vibrations d’un Chant qui est allé toucher l’Âme pour la mettre en vibration et offrir ainsi une localisation corporelle, une identification mentale….

    J'aime

    • etoile31 dit :

      La thérapie cranio-sacrée est basée sur la circulation des liquides céphalo-rachidiens… jus ai été très sensible à la première séance, c’est comme si une lumière de chaleur avait rayonné dans mon corps durant plus d’une heure… j’ai découvert cette technique lors d’une séance de consultation des Annales Akashiques, vous connaissez…?

      J'aime

    • etoile31 dit :

      Vous inspirez la découverte il faut dire de par l’efficacité de vos écrits enchaînés par leur lecture… Les Annales ou Mémoires Akashiques sont une sorte de Bibliothèque universelle de chacun de nous actes de chacune de nos actions, depuis l’origine de notre cellule souche et accessibles selon certaines techniques. Ce concept a été étudié aux origines de la psychanalyse, par les scientifiques qui ont commencé à travailler sur les processus de mémoires psychique et de mémoires corporelles… c’est quelque chose qu’il arrive fréquemment de ressentir de la mémoire de notre Être, autant par le corps que par l’âme…

      Aimé par 1 personne

      • etoile31 dit :

        Beaucoup de thérapeutes utilisent cette mémoire profonde dont chacun-e de nous est porteu-se-r… lorsque certains niveaux de ces mémoires sont activés, il arrive que l’on en recoive alors d’importants flux d’informations… lorsque l’on a commencé à établir ce genre de connexions, il plus aisé de retrouver le chemin….

        J'aime

  2. mesmoisenemois dit :

    Oui je n’en doute pas. Cela me rappelle une sophrologie faite avec ma première thérapeute. Nous étions remonté à mon état embryonnaire pour aller jusqu’à la naissance. C’était très impressionnant. Et c’est lors de cette expérience que j’ai découvert mon animal totem : le loup.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Ha oui, c’est une séance bien puissante en effet. J’ai vécu ce genre d’événement (pas sous cette forme de « rebirth » avec une autre technique de respiration, la « cohérence cardiaque ». Très efficace pour le travail sur la mémoire du corps. Cette séance là, et c’était le but a ouvert une voie (et pas une voix-quoi que!!! ;)) en moi, surtout un pan de ma vie sensorielle passée… Et curieusement, la sophrologue a plus tard utilisé ce travail pour aller plus loin en d’autres champs (et pas chants-quoi que!!! ;)…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s