L’art de la conversation

conversation-1468159_1920Il y a environ un mois et demi, je suis allée sur Paris voir mes amies qui débutent en tant qu’enseignante titulaire. J’ai ainsi accompagné l’une d’elle à une soirée d’intégration entre jeunes enseignants. Ses collègues proposèrent d’aller prendre un verre, histoire d’apprendre à se connaître autrement.

Nous arrivons et je me présente comme une ancienne enseignante. La soirée passe et personne ne s’est intéressée à moi. Personne n’a engagé la conversation, ne m’a interrogé sur mon nouveau projet. Les discussions se sont cristallisées sur leur travail. Je me suis vue dans une salle de prof. Bien sûr, le métier d’enseignant est énergivore et on n’arrive jamais vraiment à s’en libérer.

Deux jours plus tard, je fais un trajet blablacar où j’étais la conductrice. Je m’intéresse donc à mes passagers mais à aucun moment eux ne s’intéressent à moi.

Quelques jours plus tard, je revois l’un de mes anciens élèves de cours particuliers. Là encore, je me fais la même remarque. Je pose des questions sur ses vacances et sa rentrée. Aucune question en retour.

Je me suis alors rendue compte que l’art de la conversation est difficile. Les gens ne s’intéressent pas, plus vraiment à leur interlocuteur. Mais, ils deviennent avides quand on s’intéresse à eux. Enfin quelqu’un qui les écoute, qui leur pose des questions. Ils deviennent intarissables. Je trouve que cela illustre bien notre société. Malgré les réseaux sociaux, les téléphones, les échanges restent difficiles. Tout me semble parfois illusoire. Comme si avoir accès au facebook ou à l’instagram de cette personne nous permettait ou nous suffisait pour la connaître. Mais cela est tellement illusoire et manque cruellement de contact humain.

Mais alors, comment faire ? Comment remettre les liens au centre ? Faire que l’échange soit équitable ?

Parfois je trouve des personnes qui permettent un véritable échange. Et ces échanges là sont nourriciers pour moi. Et me permettent de rendre à ceux qui n’arrivent pas à écouter.

4 réflexions sur “L’art de la conversation

  1. etoile31 dit :

    C’est juste, de que vous relevez et soulignez à propos de l’egocentrisme, cela dit j’ai relevé oui, dans un de vos billets (à propos de moi) que cours écrivez pour vous, et j’apprécie cela. Dee vous lire en ce sens par ce que vous écrivez rend terriblement curieux de vous et dans le même temps on se retrouve dans bien des réflexions que vous transcrivez…

    J'aime

    • etoile31 dit :

      Ce genre de lecture interroge oui, suscite la, les réflexions, et notamment du fait de l’interactivité toujours possible… et des temps de latence qui permettent de voir mûrir certaines pensées avec des prolongements, des échos. Les réponses existent pour la plupart en germes, en gestation, et il suffit d’un réchauffement, d’une étincelle pour leur donner un sens,
      une réalité … mais respect quand même pour ce genre tout particulier de mise à nu,

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s