Soigner : quand tu es un catalyseur de la colère

bulb-1994881_1920 J’ai beaucoup de colère en moi. J’en ai pris conscience assez récemment (enfin honnêtement j’ai toujours su être en colère. Mais la profondeur de cette colère, son ampleur je l’ai comprise, découverte tardivement).

Je suis en colère contre moi. Le bon côté est que cela fait de moi quelqu’un d’extrêmement passionnée. Mais je me fais peur. Je refrène tout le temps cette colère parce que j’ai peur de ce que je ferai si je m’y laissais aller.

Je suis en colère qu’on ne m’ait pas laissé naître quand je le souhaitais, je suis en colère qu’on ne me laisse pas m’exprimer, je suis en colère de ne pas réussir à m’exprimer, je suis en colère d’avoir été si souvent dépossédée de mon corps et même de mes pensées, je suis en colère qu’on pense que parce qu’en ce moment je suis peinée ou que je ne suis pas d’accord avec une formulation, forcément je cherche la bagarre, je suis en colère qu’on cherche à écraser l’autre (même si l’autre le mérite), je suis en colère qu’aujourd’hui le seul moyen d’être entendu est d’être en colère, je suis en colère d’être en colère,… et cela pourrait continuer très très longtemps 🙂 Mais je pense que vous avez compris le principe.

J’ai néanmoins découvert autre chose. Est-ce parce que j’ai cette colère immense en moi ? Est-ce parce que je ne suis pas rancunière, que j’oublie ? Dans tous les cas, je catalyse les colères des autres. S’il y a une tension en soi, ou dans un groupe, je serai celle qui va être le catalyseur de cette colère. Parfois c’est juste une prise de bec, parfois ce sont des paroles extrêmement blessantes. Et cela amène à l’autre la paix. Car il s’est exprimé, à vider cette germe qui le pourrissait à l’intérieur.

Souvent l’autre n’en a pas conscience. Et jusqu’à peu, je me suis rendue compte que moi aussi je ne m’en rendais pas compte.

Mais une discussion m’en a fait prendre conscience. Alors que rien ne justifiait ce qui allait se passer, la personne avec qui j’échangeais s’est mise dans une colère noire, violente. Chaque mot en était rempli. J’avoue que cela a été impressionnant car si soudain. Et en même temps, cela a été un cadeau car j’ai compris. Cela m’a fait me rappeler les moments de tension, les colères exprimées à mon encontre. Et ce que cela a produit par la suite. La paix, une légèreté dans l’air et dans l’être, un bien-être.

Et même si souvent sur le moment j’en souffre, j’essaye rapidement de me rappeler que ce n’est pas moi la source de cette colère. Je n’en suis que le catalyseur. Et ainsi je soigne.

2 réflexions sur “Soigner : quand tu es un catalyseur de la colère

  1. etoile31 dit :

    Il serait bien triste et stérile de penser se soigner et être soigné en simplement manifestant/exprimant de la violence et/ou de la colère…, notamment à l’attention/l’encontre d’une personne tierce. Et qu’est-ce qu(il est bon, de manifester, d’exprimer de vivre la colère, sa colère…. Il existe de très beaux textes à ce sujet, qui en parlent bien mieux que toutes analyses,

    Penser que vous puissiez être un catalyseur…, je pencherai peut-être et plutôt pour une tendance paranoïaque dont chacun est porteur, plus grave serait un sentiment de culpabilité, mais cela semble hors propos ici….

    Aimé par 1 personne

  2. mesmoisenemois dit :

    Quel jugement dans l’utilisation du terme stérile… j’évoque ici un besoin ponctuel de l’autre. Ce besoin n’est pas une fin en soi mais un moyen d’exprimer un sentiment, une pensée ou justement la difficulté à s’exprimer qui passe par la colère…

    Par contre je ne vous permets pas de parler chez moi d’une « tendance paranoïaque ». Je ne vois aucun intérêt à altérer la réalité. Ce n’est pas le projet de mon blog. C’est parce que je suis ce catalyseur depuis un certain nombre de fois (et très récemment) que je sais ce qu’il en est. La tendance paranoïaque pourra avoir une explication si je me sentais personnellement visée. Sauf qu’à chaque fois cela n’a pas été le cas. Comme je l’explique……

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s