Attente

sunset-1342101_1920.jpg Attendre est un mot qui me définit. Je ne pense pas que je suis dans l’attente depuis ma naissance. Mais je me rappelle d’à partir de quand l’attente a fait partie de moi. Et je suis extrêmement patiente (sauf avec moi 😉 ).

C’était avec mon premier amour. Je le quittais. Et lors de notre dernier échange par mail, il m’a répondu qu’il comprenait mon choix. Mais qu’un jour il reviendrait. Et cela a déterminé une partie de ma personnalité. Nous ne nous construisons pas que dans l’enfance. Chaque étape importante de notre vie nous définit. Ce moment-là m’a défini. Et a marqué en moi cette attente.

C’est ainsi que depuis plus de 10 ans, j’ai attendu. Je l’ai attendu. Pourtant 99% de mon être est passé à autre chose. Je ne suis plus cette jeune femme et j’en suis heureuse. Mais je l’attendais. J’en ai pris conscience il y a peu. J’ai travaillé dessus et j’ai laissé partir cette attente.

Néanmoins, pour le reste j’attends. Ainsi, lorsqu’on me dit « je vous [en] parlerai », « je reviens vers toi », « attends-moi », j’attends. Je fais très attention à tout cela.

Mais aujourd’hui j’attends différemment. Avant je pouvais attendre des heures, des jours, ne plus dormir, ne plus vivre car j’étais dans cette attente. Et bien sûr je rappelais à l’autre ce qu’il avait dit (parce que bon attendre c’est bien, mais bon ça ne suffit pas). Aujourd’hui je ne le fais plus. Une partie de moi attends. Mais je ne mets plus ma vie entre parenthèse, je continue de vivre. Et souvent j’oublie que j’attendais.

J’avoue que j’en ai marre d’être toujours dans l’attente de l’autre, de penser, de me rappeler pour l’autre. Je sais que je fais très attention aux mots choisis. Je ne vais pas dire à l’autre « attends » si c’est une attente qui n’aura pas de fin. Mais l’autre ne fait pas toujours attention.

Je ne lui en veux pas. Mais aujourd’hui, je refuse de mettre ma vie entre parenthèses pour l’autre.

Et je me sens bien plus légère depuis 🙂

4 réflexions sur “Attente

  1. etoile31 dit :

    Et jamais vous n’allez vers l’autre pour lui faire juste part de la proposition resté en suspens, voire sans suite…?

    La Mort que l’on attend,
    L’amour que l’on appelle,

    Si Lui ne vient pas,
    Elle, Elle viendra toujours…

    Il est effectivement toujours possible d’attendre,

    J'aime

  2. mesmoisenemois dit :

    Je vous invite à relire mon article. Je relançais sans cesse. Donc le « jamais » dans votre commentaire n’a pas de sens. Je ne le fais plus, pour l’instant, parce que je veux vivre et je suis fatiguée d’attendre. D’attendre que l’on respecte ce que l’on me dit, d’attendre que l’autre réponde, d’attendre tout simplement.
    Je n’attends ni la Mort, ni l’Amour.
    Attendre c’est être dépossédé de soi.
    Je vais vers…
    A l’autre aussi de venir vers…moi ?….
    Et il est toujours possible aussi à l’autre d’être plus attentif…….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s