L’art de la conversation

conversation-1468159_1920.png

Hier soir, je n’ai pas pris le temps de me préparer mon déjeuner pour ce midi. Me voilà donc à aller à pied au Leclerc d’à côté.

Au cours du chemin, l’un de mes collègues arrive à ma hauteur et me demande « tu ne m’as pas vu ? ».

Honnêtement, ne trouvez-vous pas qu’entamer ainsi une conversation, c’est comme une agression ? Moi c’est ainsi que je le ressens. J’avais alors le choix. Soit j’agressais à mon tour, soit je le prenais sur le ton de la boutade. Ce que j’ai fait. Je lui ai donc, à mon tour, demandé : « As-tu des yeux derrière la tête ? Parce que moi je n’en ai pas donc je n’ai pas pu te voir. Mais si toi tu es as c’est génial. » (le tout avec le sourire, bien sûr ^^) Forcément cela a amené un sourire et le second degré et a permis par la suite de poursuivre la conversation.

Et à travers cette petite parenthèse, je me suis rendue compte que souvent nous faisons le choix d’entamer la conversation d’abord par un reproche. Même sous le ton de la blague, un reproche reste un reproche.

Ainsi, cela faisait quelques jours que je n’avais pas de nouvelles d’une personne. J’avoue que mon premier réflexe a été d’écrire un message du style : « pas de nouvelles, bonnes nouvelles ? ». Et je me suis dit : « non. Ce n’est pas le plus agréable des messages. Au final, si tu veux de ses nouvelles, à toi de lui écrire. » J’ai donc réécris mon message et lui ai envoyé : « Bonjour, j’espère que ce message te trouvera en forme. Bonne journée. »

Bien sûr quand il m’a répondu, je lui ai fait remarqué que je pensais que cette personne avait perdu mon numéro. Honnêtement j’aurais pu m’en passer. Mais ce reproche n’a pas été le point de départ de notre conversation et je trouve que cela change tout. Notre attitude est plus détendue, à l’écoute, souriante. Ce qui n’est pas forcément le cas lorsque la conversation commence par un reproche.

Personnellement, je souris quand quelqu’un prend de mes nouvelles. Je grimace un peu si cette prise de nouvelles se fait à travers un reproche, même sous forme de boutade.

Et c’est un exercice bien plus difficile qu’on ne croit de ne pas entamer la conversation par un reproche, même minime. J’y travaille chaque jour, preuve que ce n’est pas encore un comportement naturel/ancré en moi.

3 réflexions sur “L’art de la conversation

  1. etoile31 dit :

    Avoir et vivre des relations humaines et sociales est si riche en tellement de dimensions. En jouer est un régal, une Joie Pure, chacun-e est tellement porteur de différences, notamment dans le quotidien…. Dommage d’engager une relation ordinaire sur des bases de méfiances et/ou de critiques à priori, à posteriori.. On ne peut ainsi que passer à côté du meilleur à chaque personne croisée… Idem pour les approches épistolaires, parler, dialoguer, correspondre avec spontanéité est une Source d’opportunités, y voir des chausse-trappes systématiques conduit nécessairement à de bonnes et concrètes impasses…, Dommage (bis). Quand à l’exercice d’optimiser sa manière de s’exprimer, là, oui, on peut dire que c’est un ouvrage personnel qui permet de découvrir beaucoup de soi et de multiples conditionnements sociaux, éducatifs, culturels, familiaux, professionnels et….personnels

    Enchanté de vous re-lire en mode blog….

    J'aime

    • mesmoisenemois dit :

      Je suis heureuse d’écrire à nouveau 🙂

      Je n’ai pas dit que je pars systématiquement sur « des bases de méfiances et/ou de critiques » et je n’y vois pas non plus systématiquement des « chausses-trappes », sinon, je ne communiquerais jamais avec personne. Ou du moins avec peu de personne.
      Mon propos était plus à prendre comme une réflexion générale et se questionner sur comment chacun de nous entamons une discussion 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s