Les maladresses dans le langage

woodtype-846089_1920.jpg

Je fais très attention aux mots que j’utilise. C’est très inconscient. Néanmoins, j’ai conscience de la portée des mots. Et puis nous avons une langue riche. Je trouve qu’il y a suffisamment de termes pour trouver le mot juste.

Et je sais être assez attentive aux mots que j’entends, aux formulations utilisées.

Ce week-end, deux formulations m’ont interpellé.

J’ai commencé mon école pour devenir sophrologue caycédienne (cela fera l’objet d’autres articles). A un moment, une personne nous dit : « je n’ai pas de dons particuliers. Non pas particuliers, bizarres ». Juste avant on évoquait les prémonitions. Pourquoi avoir utiliser le terme « bizarre » ? La définition de bizarre est : Qui s’écarte de l’ordre habituel des choses. Alors effectivement, ceux qui ont des prémonitions, des ressentis particuliers,… s’écartent de l’ordre habituel des choses. Mais aujourd’hui, j’ai vécu le choix de ce terme comme un jugement. « Particuliers » était à mon sens un mot qui convenait tout à fait. Et en soit, oui. On peut ne pas comprendre, ne pas croire en ces dons. Mais j’avoue que cela m’a interpellé.

De même, nous étions en train de travailler sur notre rapport au corps, sur le regard que l’on pose sur soi. Une personne nous explique que suite à cette prise de conscience du corps, elle s’habillait enfin à sa taille malgré quelques « disgrâces ». J’avoue avoir là aussi tiqué sur le terme « disgrâces ». En quoi avoir des rondeurs, c’est avoir des « disgrâces ». Là encore, je suis allée voir la définition. Voici ce que j’ai trouvé : manque de grâce, de charme dans l’aspect, l’attitude ou l’esprit d’une personne. En quoi les rondeurs seraient liées à un manque de charme dans l’aspect d’une personne ? Que ces rondeurs soient liées à des grossesses, à une histoire personnelle ou simplement à un corps qui est le nôtre.

Je sais qu’on peut penser que je cherche la petite bête, que je focalise sur des points de détails. Mais pour moi, ces détails sont importants. Une pierre sur une pierre sur une pierre et on se retrouve avec des murs d’incompréhension, de violences contenues. Et aussi de termes qui s’ancrent profondément en chacun de nous. On se sent alors à côté, mal dans notre peau,…

C’est pourquoi les mots sont importants pour moi et j’y suis attentive. Et que j’aimerai que les autres le soient aussi. Alors j’espère qu’en parlant, réfléchir un peu avant de parler ou même se reprendre, permettra justement de changer positivement ce qu’on transmettra aux autres.

2 réflexions sur “Les maladresses dans le langage

  1. etoile31 dit :

    Il est très riche, il est même passionnant d’agir ainsi, au regard des mots de leurs usages, de leurs histoires, de leurs utilisations effectivement, tout comme à la manière dont on les formulent… et les présentent dans une phrase et son contexte,

    Les mots que vous avez choisi d’observer sont intéressants. Il devient vite un plaisir d’écrire et d’échanger pour nourrir cette richesse de l’expression, tant parlée qu’écrite…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s