Ecartèlement : entre envie d’avancer et zone de confort

house-892312_1920.jpgActuellement je suis disons à une sorte d’intersection. La maison bordée d’arbres est la métaphore de ma zone de confort. J’y suis bien, je la connais. Elle est mon cocon. Tout n’y est pas parfait, notamment par rapport à la solitude de son emplacement. Mais je m’y sens bien. J’ai construit cet endroit.

Avec mes thérapies, un chemin est apparu pour me permettre de sortir de cette zone de confort. Ou du moins d’en prendre conscience. Le travail que je poursuis sur moi, sur celle que je suis, a fait apparaître d’autres routes.

Je vois ces chemins, je les ai pris sur quelques pas. Mais je suis revenue dans ma zone de confort. Qui du coup s’est un peu modifiée, a subi quelques métamorphoses. Mais je reste en elle.

Je me rends compte à quel point c’est difficile d’en sortir. Même si c’est pour du mieux. Là n’est pas la question. Cela reste un monde inconnu, des routes inconnues, une destination inconnue.

Et je me rends compte aujourd’hui que ce grand bouleversement, je n’arrive pas à le faire. Ou plutôt je n’arrive pas à sauter le pas pour ce grand bouleversement. Cela ne veut pas dire que je reste figée pour autant. J’avance pas à pas. Mais j’avoue que j’aimerais que mes pas soient plus grands, que j’ai plus de courage, plus de volonté. Et je ne l’ai pas. Et cela m’agace prodigieusement.

En écrivant ces mots, j’entends déjà une de mes amies intimes me dire : « amour et bienveillance ». Par l’amour que je me porterais et par la bienveillance, je continuerais d’avancer. Du moins, ce serait son message.

Mais l’intransigeance que j’ai pour les autres, j’en ai tout autant pour moi. Et je suis intransigeante avec ma peur, mon absence de courage et de volonté. Et surtout je ne comprends pas pourquoi je suis ainsi. Mon hypno-thérapeute me dit qu’on est libérée quand on arrête de chercher le pourquoi. Mais ce pourquoi m’obsède et me donne l’impression d’être la clef pour avancer.

Mais des clefs à mon supposé bonheur, j’en ai plein. Ma perte de poids, l’amour d’un autre pour moi, la capacité à m’améliorer sans cesse,… Alors que finalement, la clef de mon bonheur est dans le lâcher-prise et la bienveillance envers moi-même.

J’avoue que le chemin est long… je fatigue. Je pensais qu’après ma thérapie, cela aurait été la clef. Mais la vie n’est pas si simple. Je ne suis pas si simple.

Et pourtant je suis bien plus heureuse aujourd’hui qu’il y a encore quelques années. Vraiment. Je suis bien en moi, bien avec moi, bien dans les choix que j’ai fait,… Mais je suis exigeante avec moi et je veux plus.

Et ce plus c’est me libérer de mon passé, de ce poids qui est le mien. Quel qu’il soit.

Et pour l’instant je n’y arrive pas. Et cela me déstabilise, m’attriste, me fait me sentir perdue.

Je me sens perdue.

Une réflexion sur “Ecartèlement : entre envie d’avancer et zone de confort

  1. etoile31 dit :

    Quelle richesse dans ce message/billet. Publier cela, l’exprimer, ou bien aussi pour certains sujets, expurger de tels questionnements est déjà, en principale partie, faire le Chemin, avancer et s’Ex-P-Oser, autant que Ex-Poser pour observer, pour partager et trouver, en effet, à propos de ces clés, il importe bien davantage de trouver que de chercher…

    Une des clés est déjà trouvée, je dirais, c’est que dans vos propos est affirmer une volonté (je veux plus), un désir (je suis exigeante). Vous abandonnez ainsi et de fait toutes formes de croyances et d’espérances, ces leurres si hautement toxiques, morbides, putrides, stériles…..

    Vous êtes centrée sur votre incarnation dans la relation au monde et à vos besoins essentiels et primaires (la maison, l’alimentaire, le confort bienveillant pour vous ressourcer.

    Vous avez franchi bien des étapes en conscience et atteignez des paliers, des états, des bienfaits, physiologiques, psychologiques, cérébraux, corporels…, c’est déjà beaucoup.

    Votre réalisation personnelle est en cours puisque vous y aspirez, il est évident que vous trouvez… Cette réalisation de votre humanité est l’exacte attente que vous cernez si bien avec votre discernement à identifier les quelques points clés sur lesquels agir.

    La maturation est à l’oeuvre et il est réellement beau que vous nous en offriez ainsi le partage vivant et si délicatement intime et profond…

    C’est un magnifique hommage à la Vie, à nos vies….

    Gratitude et Amour!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s