La nourriture ou le rapport complexe avec moi-même

cook-366875_1920.jpgJe suis vraiment gourmande. Et j’aime la bonne nourriture. J’aime les bons produits, de qualité. J’aime cuisiner. Bref j’ai vraiment un rapport amoureux à la nourriture.

Et c’est pour cela aussi que c’est si compliqué.

Je vais avoir des périodes où je vais faire des courses saines, cuisiner sain. Cela ne veut pas dire light mais équilibré. Des tartes aux légumes, des risotto, de la soupe, des carottes cuites, des desserts. Bref, des plats variés et gourmands. Et cela me rend heureuse de cuisiner.

Mais il y a des périodes où malgré les courses faites, je ne cuisine pas. Dans ces périodes là, je vais au plus simple : soit repas fromage, soit des pâtes. Mon péché mignon. Bref rien de vraiment sain. C’est rapide et cela compense quelque chose en moi. Le plat de pâtes est mon repas zone de confort. Mais voilà, en attendant, la nourriture saine achetée attend des jours dans mon frigo. Et alors, la nourriture pourrie. Cela me rend mal à l’aide et ne me plait pas. Mais c’est un fait. Et du coup, je jette. Ce qui me rend mal à l’aise. Alors pendant quelques temps je ne fais plus de courses saines et continue de me nourrir de pâtes. Sauf qu’à un moment cela ne me convient plus. Les légumes, la nourriture équilibrée et cuisinée me manquent. Alors je reprends le cycle des courses saines et des plats cuisinés.

C’est une de ces zones de confort que je n’arrive pas à franchir.

Et forcément cela me questionne. D’autant plus que je tends vers un respect de mon environnement, une vie plus écologique, des courses plus locales. Alors jeter n’est vraiment pas respectueux.

Et ce n’est pas respectueux pour moi non plus. Parce qu’ainsi je ne respecte pas non plus ma maison, c’est-à-dire mon corps. Et c’est un cycle sans fin dont j’essaye difficilement de me libérer.

Une réflexion sur “La nourriture ou le rapport complexe avec moi-même

  1. etoile31 dit :

    Jeter la nourriture! Oui, effectivement cela a quelquechose de culpabilisant…., mais bon, c’est comme se débarrasser de vieux vêtements ou de vieux objets, c’est difficile, même si bien évidemment ce n’est pas à mettre sur le même plan… Personnellement j’adore cuisiner les oublis des fonds de réfrigérateurs, fonds de placards, fonds de corbeilles, etc. En ce sens je suis un spécialiste des ragoûts et autres pains perdus….

    Mais bien manger, oui, je me reconnais dans ces sortes de cycles que vous évoquez… Je connais ces cycles également pour les excès.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s